Les chocolatiers belges que j’aime (ou pas)

Habitant au pays du chocolat, il fallait bien que j’écrive un article sur mes chocolats préférés de la « grande distribution » chocolatière belge!

Je crains malheureusement d’être un peu cliché ici parce qu’après test intensif et assidu, c’est finalement Marcolini qui remporte la palme.

De manière générale, les deux meilleurs endroits pour découvrir les chocolatiers belges sont au Sablon ou dans les Galeries Royales.

Le Sablon est une place très jolie dans un quartier bobo chic de Bruxelles. Vous pourrez y trouver : Marcolini, Godiva, Neuhaus, Dandoy (biscuitiers mais on reste dans la gourmandise), Leonidas. Les Galeries (photo ci-dessous) sont un endroit très touristique mais les bruxellois aiment aussi y flâner. D’autant plus qu’il y a le cinéma et le théâtre des Galeries qui s’y trouvent et de toute façon, qui a besoin d’un prétexte pour passer chercher un ballotin de pralines?!

Note : ballotin de praline est un concept inconnu pour vous, amis Français, et que j’accepte gentiment de vous expliquer : une boite dans laquelle on met (beaucoup) de bonbons au chocolat (comme vous les appelés). Attention, maintenant que vous connaissez le mot exacte (à savoir PRALINES), nous n’accepterons plus vos yeux étonnés ou vos commandes de « bonbons en chocolat ».

Capture d_écran 2018-06-16 à 21.46.51

Après cet intermède de vocabulaire, revenons en à nos moutons (chocolats) et aux chocolatiers chez lesquels vous pourrez rendre vos papilles heureuses ou à ceux auxquels vous allez pour rendre votre porte-feuille heureux (au détriment de vos papilles). Il faut savoir également que cette sélection et ses avis sont les miens donc tout ceci est personnel et lié à mon palais qui mange du chocolat tous les jours depuis sa naissance.

 

Marcolini pour les gourmets

Si vous êtes un fin palais, que vous avez l’habitude du chocolat, que vous apprécié tout particulièrement le chocolat noir aux saveurs multiples et variées, Marcolini est fait pour vous.

Depuis deux ans environ, je suis attirée presque uniquement par le chocolat noir. Le lait qui était mon dada me semble aujourd’hui trop sucré et gâche le goût du cacao (et je ne vous parle même pas du blanc).

La sélection d’été est un peu décevante depuis deux ans et certaines pralines ne peuvent pas être achetées en dehors des boîtes toutes faites (ce qui est toujours une grande déception).

Marcolini propose une sélection de pralines avec des fèves de cacao de différentes origines qui ont chacune un goût singulier avec des arômes de café, d’épices, etc. Ma préférée est la « Pierre Marcolini » qui regroupe différentes fèves et surtout la Fleur d’Oranger (elle est vraiment délicieuse!).

Infos pratiques :

  • différentes boutiques : Sablon, Galeries, Louise, etc (plan ici)
  • prix : €€€€ (environ 1€ la praline d’1cm de diamètre)

 

Galler

Chocolat très bon, un peu moins cher que Marcolini mais avec plus de choix. Galler fait partie des entreprises « fournisseurs de la Cour » (c’est-à-dire que le Roi et la Reine viennent y faire leurs courses).

Quand nous y allons, nous prenons toujours un sachet d’une sélection personnelle et toujours en noir (sauf exception). Je ne prends jamais de praliné (parce que je suis une difficile) mais ils ont un bel éventail allant de ganache noire à ganache blanche à la fleur de sel (un must-taste).

Capture d_écran 2018-06-16 à 21.47.24

Rarement déçue si ce n’est récemment par la praline à la noix de pécan (alors que j’adore ça) qui goutait le spéculoos (qui ne me dérange pas en soi mais ce n’est pas ça que dois gouter la noix de pécan). La sélection été 2016 recelait une praline à la lavande qui est absolument divine et qui (merci mon dieu) est devenue permanente!

Infos pratiques :

  • boutiques dans toute la Belgique (plan ici)
  • prix : €€€ (environ 7€ le paquet d’une dizaine de praline)

 

Neuhaus

Du chocolat de tous les jours qui fait plaisir. Moins « rafiné », on pourrait le comparé à du vin de table. Je reste bloquée sur Neuhaus pour leur truffes qui sont définitivement les meilleures que j’aie goûtées (natures et noires) et un des must-taste de ce chocolatier : les caprices.

Moins cher que Galler mais plus que Leonidas, Neuhaus a un très bon rapport qualité-prix.

Je regrette leur praline aux noix de pécan (oui je fais une fixette) de la saison d’hiver 2015-2016 parce que c’était les meilleures que j’aie mangées jusqu’ici.

Infos pratiques :

  • boutiques dans toute la Belgique (plan ici)
  • prix : €€ (7€ les 100gr sachant que les truffes sont légères et les caprices très lourds)

 

Leonidas

Je ne le porte pas trop dans mon cœur (ni dans mon estomac) parce que leurs chocolats sont trop sucrés et gâchent un peu le goût du cacao. Néanmoins, Leonidas propose des incontournables tels que les manons ou les giandujas (à mes souhaits).

Je n’ai pas de photos perso de Leonidas parce que je n’allais pas me forcer à en manger juste pour le bien du blog… sachant que de toute façon j’ai été honnête et vous ai dit que je n’en suis pas fan 😉

Infos pratiques :

  • boutiques dans toute la Belgique (plan ici)
  • prix : € (pas cher, pas cher)

 

A noter : j’ai également testé les chocolatiers ci-dessous mais n’ai pas été convaincue pour des raisons que je ne veux pas évoquer ici afin de ne pas leur faire de mauvaise pub : Frederic Blondeel (qui pourtant fait de très très bonnes glaces comme vous pouvez le lire dans l’article sur les glaciers bruxellois) et Jerôme Grimonpon.

Une réflexion sur “Les chocolatiers belges que j’aime (ou pas)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s