Un weekend à Paris : hôtel indépendant, créateurs culinaires et one man-show

En rentrant de vacances à La Rochelle, nous avons fait une escale à Paris pour diviser le voyage et puis surtout pour profiter de la capitale française qui reste un de mes chouchous, surtout après y avoir habité 6 mois.

Je ne suis pas complètement sincère, à la base on s’y est arrêté parce que le billet de train pour rentrer (parce qu’on va en vacances en France en train, tant pour l’écologie que pour le plaisir) était beaucoup trop cher le samedi et tout à fait abordable le dimanche. Pour le même total, on avait le choix entre courir dans le métro pour attraper le train à Gare du Nord depuis Montparnasse ou passer le weekend à Paris, aller voir un humoriste et profiter de la gastronomie française un jour de plus. La question elle est vite répondue, non ?

Une nuit romantique : l’hôtel Eiffel Petit Louvre

En réservant, j’avais envie d’aider les établissements indépendants qui ont eu beaucoup de mal à survivre à la crise sanitaire et l’absence de touristes. Même si le prix était un petit peu plus élevé qu’une chaîne, nous ne regrettons pas notre choix.

L’hôtel est très bien situé, à deux pas de la Tour Eiffel, de la Seine, dans le 15e pas très loin d’une rue commerçante et près des métros (même s’ils étaient en travaux du coup on a dû marcher un peu avec les valises). Il est également très bien entouré, que ce soit pour les restos ou les commerces de bouche puisqu’il y a un fromager, une boulangerie, une cave à vin et un maraîcher. Donc si vous voulez passer votre séjour dans la chambre à manger et boire des bonnes choses en regardant la tour Eiffel, c’est possible !

Quand on arrive dans l’hôtel, on est subjugué par la beauté de la déco et la propreté des espaces communs. Il a dû être remis à neuf pendant le confinement parce que les papiers peints sont nickels, la déco est moderne-romantique-chic, c’est tout beau, tout propre !

La chambre est toute petite mais cosy et fonctionnelle. La salle de bain est plutôt grande et la douche italienne spacieuse. On ne s’attend pas à des chambres de 30m² donc on n’a pas été déçu (la chambre fait 14 m²). La déco de la chambre est cohérente par rapport à celle du reste de l’hôtel et on a été un peu surpris par l’originalité du tableau en tête de lit mais c’est un concept, c’est artistique et moderne. Et puis ça fonctionne bien avec le reste!

Lire aussi : ROYAL SNAIL À NAMUR : UNE NUIT À L’HÔTEL ET RESTAURANT EN CHAMBRE

Le plus c’est la vue sur la Tour Eiffel, même s’il faut un petit peu se pencher par la fenêtre, elle est bien là et on se sent encore plus à Paris, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Le lit est très confortable et la couette toute duveteuse, comme on l’aime quand on va à l’hôtel! La nuit était chaude (alors qu’il pleuvait dehors et qu’il ne faisait pas très chaud) ce qui peut en déranger certains mais dans l’ensemble, nous avons passé une bonne nuit.

Nous n’avons pas pris le petit-déjeuner, indiqué à 15 euros, sachant que le prix moyen d’un petit-dej est de 7 euros au resto. De plus, nous avons bien fait car en passant devant la toute petite salle de petit-dej le matin, nous avons pu voir un minuscule buffet avec des produits de basse qualité et des boissons instantanées. Pour le prix, c’est un peu scandaleux mais, comme dit, nous avons mangé ailleurs donc pas de soucis. Ils essaient de se faire une belle marge sur le pti-dej, c’est le jeu.

Dans l’ensemble, un très bel établissement, les deux dames qui se sont relayées à l’accueil étaient très gentilles et serviables, le prix n’est pas exorbitant pour la prestation, une très belle adresse que je recommande!

Plus d’infos :

Un spectacle au théâtre de la Tour Eiffel : Maxime Gasteuil

Paris on l’aime pour son romantisme, son architecture, sa gastronomie mais aussi pour sa vie culturelle. Et les spectacles sont légion dans la capitale, que ce soit de la danse, de l’humour ou du théâtre. On a opté pour l’humour parce qu’après ces temps moroses de pandémie (qui est toujours en cours en fait), on a besoin de rire. C’est Maxime Gasteuil qui nous a attirés, un des humoristes français les plus actifs sur les réseaux pendant les confinements et qu’on a appris a beaucoup aimé. Nous avons donc pris deux places à 34€ chacune (cher pour un spectacle parisien qui sont souvent plutôt aux alentours de 20€ mais si ça peut aider les artistes qui ont galéré, on accepte sans soucis).

Le spectacle avait une première partie, un certain Jerome Niel qui est déjà connu pour ses rôles d’humoristes à la télé avec notamment Les Tutos sur Canal+. On sentait qu’il n’était pas 100% à l’aise et il y a eu quelques cafouillages mais on a bien ri. Malgré tout, ce n’était pas le niveau de Maxime Gasteuil qui nous a tenus pendant plus d’1h30. On a ri du début à la fin, il n’y avait pratiquement aucun essoufflement, il passe d’un sujet à l’autre pour nous ramener au premier sans perdre le fil et sans nous perdre.

Le gros point positif (et ce dont on avait un peu peur) c’est qu’il utilise très peu de ses sketchs des réseaux sur scène. Le spectacle est presque inédit et ça, c’est vraiment top parce que rien de plus frustrant que d’entendre les mêmes blagues deux fois. Je conseille donc les yeux fermés (un peu ouverts quand même pour voir le spectacle).

Plus d’infos :

Des cookies incroyables : Laura Todd

Si à La Rochelle on a (enfin) découvert la cookie dough (de la pâte à cookie pas cuite, servie comme une glace), l’homme reste attaché aux cookies cuits donc nous sommes partis à la recherche de bons cookies dans les parages. Nous sommes tombés sur internet sur Laura Todd qui était bien cotée et, après avoir un peu galéré à trouver, nous sommes tombés sur des cookies incroyables.

En fait, surtout leur brownie à la cacahuète. J’ai un amour assez conséquent pour tout ce qui est fait avec du beurre de cacahuète et leur brownie (brow’peanut de son petit nom) était divin. Hyper bourratif, certes, mais absolument délicieux. Pour ce qui est des cookies, leur taille était petite, leur prix était grand, leur cuisson comme il fallait et leur goût délicieux. Mais ce n’était pas du niveau de ceux d’Eric Kayser parait-il ! A tester donc mais surtout pour le brownie!

Plus d’infos :

  • adresse : 12 Rue Linois, au 2e étage du centre commercial de Beaugrenelle, à 75015 Paris
  • prix : à partir de 3€
  • site internet : https://www.lauratodd.fr

Un déjeuner basque : Au Dernier Métro

Je vous l’accorde, le nom n’est pas du tout basque. Et pourtant, c’est bien le thème de ce restaurant qui a probablement dû commencer comme brasserie classique mais qui s’est retrouvée un jour avec un chef basque et qui a décidé de suivre les préférences culinaires du chef. Et bien leur en a pris !

Si la serveuse était aussi gaie qu’un métro parisien, les assiettes étaient aussi joyeuses que les prairies vertes du Pays basque. On y a mangé un très bon Axoa et un tout aussi bon confit de canard et purée à l’huile d’olive. Que demander de plus ?

Plus d’infos :

Un apéro dinatoire français : Bistro Dupleix

On devait passer dans une brasserie traditionnelle française sinon notre séjour à Paris n’aurait pas été suffisamment parisien. En rentrant du spectacle (qui a duré un peu plus longtemps que prévu), beaucoup de restos avaient déjà fermé et, juste avant de se rabattre sur un uber eats à livrer dans la chambre, nous sommes passés à coté de ce bistro à la terrasse parisienne qui continuait le service malgré l’heure tardive. Nous avons donc décidé de poursuivre un peu la soirée en terrasse et de profiter de ce petit weekend jusqu’au bout.

Nous avons préféré prendre des petits plats à partager plutôt qu’un gros plat chacun : tomates mozzas, brushettas et fromages, accompagnés de deux verres de vin. Un régal, malgré cet été un peu pourri, nous avons profité de la terrasse jusqu’à minuit, heure de rentrer pour suivre le surf aux JO (c’est ce qui passait à la télé).

Plus d’infos :

  • adresse : 62 Bd de Grenelle à 75015 Paris
  • prix : 5 euros le verre de vin, 15 euros le plat du jour (samedi)
  • site internet : Bistro Dupleix – facebook

Vous voilà paré avec quelques chouettes adresses pour un weekend dans le 15e à Paris !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s